Conflit:Derrière chaque conflit se cache une opportunité pour se rapprocher de soi et de son enfant.



Les conflits ou comportements difficiles constituent autant d'invitations à revisiter certaines parts de soi :


  • Celles qui concernent notre enfant intérieur blessé, comprenant la somme de nos vécus émotionnels d'enfants qui n'ont pas été exprimés, ces blessures quelqu'elles soient (de rejet, d'abandon, d'humiliation, trahison, d'injustice ). Rappelons que l'enfant lors de sa vie intra-utérine ne dispose pas des moyens d'expression des émotions qu'il ressent, qu'elles appartiennent à lui ou à sa mère. Cette expression peut être rendue difficile après la naissance, avant l'émergence du langage ou simplement du fait de la manière dont les émotions sont accueillies dans le cercle familial ainsi que dans la société plus généralement. Les émotions réprimées, sont de fait, mises en mémoire dans le corps par le biais du principe de mémoire cellulaire appelé également mémoire du corps. L'enfant intérieur a pu rencontrer également des difficultés à prendre sa place, à faire entendre sa voix, etc. Lorsque ces blessures ou difficultés ne sont pas libérées, elles constituent autant de facettes qui déterminent le parent que nous incarnons ensuite.


  • Celles qui concernent nos parents intérieurs, notre rapport à nos parents et donc à la parentalité, notre capacité à incarner une autorité juste, à être souverain ,à prendre et assumer notre place de guide, à nous respecter.


  • Celles qui composent notre être multidimensionnel dont la totalité n'est pas directement accessible, soit la somme de nos vécus, de l'héritage transgénérationnel, etc.


Ces prises de conscience nous permettent de changer le regard que l'on porte au conflit, ainsi qu'à l'enfant, qui vient révéler, plutôt qu'endosser le rôle de "perturbateur".


L'enfant pointe ce que l'on peut libérer en nous, pour poursuivre notre chemin d'évolution. Il nous invite à affranchir notre enfant intérieur des émotions engrammées, à pacifier nos parents intérieurs et cela s'accompagne fréquemment d'une amélioration de la situation initiale.

Il appartient à chacun de s'observer avec bienveillance afin de prendre conscience des mécanismes en jeu que le conflit exprime.


Ces conflits constituent autant d'occasion d'évoluer en conscience et de renforcer le lien d'amour avec son enfant. Chaque prise de conscience est une opportunité pour se remercier et pour remercier l'enfant pour ce qu'il est venu mettre en lumière.

 

06.36.36.64.90

 

    Jessy Cannelle

    Neuropsychologue

    10, place du Temple Neuf

    67000 Strasbourg

     

    contact@cannellej.fr